Pourquoi des toilettes à compost ?

Nos déjections sont surtout constituées d'azote, de phosphore et de carbone. Ces éléments ont des cycles terrestres, c'est à dire leur recyclage doit être réalisé par compostage afin d'être rendus à la terre pour l'enrichir.

Mêler les déjections, humaines ou animales) avec de l'eau est une erreur et un non-sens écologique car c'est de l'eau potable qui est utilisée à raison d'une moyenne de 40 litres/habitant/jour pour ''chasser'' nos déjections.

Cette mauvaise gestion de la matière organique est à la source de bien des problèmes :

  • épuration lourde et peu efficace 60°/ de la charge des eaux à épurer provient des toilettes)
  • dégradation des écosystèmes aquatiques et des eaux souterraines
  • manque à gagner en humus pour le sols

La toilette à compost n'utilise pas d'eau et, après compostage de la litière, rend au sol la richesse qu'il nous donne.
Une fois terminé, on met aussi le papier et le rouleaux en carton dans la toilette (c'est du carbone), puis on couvre avec de la litière à disposition (sciure, copeaux, paille ou foin séché et broyé). Les copeaux sont  la matière carbonée la plus adaptée car il favorise la fermentation aérobie
Attention de ne pas utiliser de bois traité ou exotique afin de ne pas récupérer un compost toxique.  Couvrir abondamment après usage.

La litière carbonée bloque les fermentations anaérobies et permet le démarrage du compostage.
Le compost est recouvert de paille. Au bout d'un an on peut s'en servir aux pieds des arbres (non comestibles) ou des fleurs.

Creative Commons Licence

Panier

Votre panier est vide.