Bannière du site
Fab-lab, Tiers-lieu, Pépinière, Habitat groupé, Centre de formation, ...
Collectif Créatif du Castellas
Une pépiniére de transition

Évènement : Rédaction lettre d'info

jan
19
Samedi, 19 janvier, 2019 (Jour entier)

Jean Marie :

Esprit, es tu là ?

Et si on révisait nos priorités ?

Je trimbale mon baluchon depuis un an. Trop lourd pour mes 70 ans, il vient de tomber ici, à Bessèges et encore une fois, je me mets à rêver …

Cette fois, je ne le reprendrai pas ou bien il m’emporterait comme le jouait si intensément R. de Niro dans Mission à escalader les chutes de l’Amazone (lien vers notre soirée cinéma hier soir).

Je n’en ai plus la force, mais mon bagage, c’est tout ce que j’ai vécu, en France et en Afrique, avec mes 14 enfants mais seul depuis leur envol du nid, devant la sculpture d’un pied Louis XVI ou devant une classe d’ados me disant « racontez nous la suite au prochain cours », car c’est du vécu qu’ils voulaient pour rêver leur futur métier, pas des exercices tombés des programmes officiels.

Depuis 2 mois, ces élèves sont devenus « des gilets jaunes » qui eux aussi se mettent à rêver, mais cette fois, les pieds sur terre, avec leur fardeau et leurs blessures, et on ne la leur raconte pas !

Je découvre ici au CCC une autre école, celle d’un monde en devenir, un monde collaboratif et qui n’a plus peur de ce que la société lui impose comme fardeau. Porter sa vie haut et fort avec l’enthousiasme des « autres » qui sont comme nous, voilà le coeur d’une société plus juste.

Les pionniers du CCC vous proposent leur immense réseau : profitez-en pour alléger votre fardeau et redessiner votre vie avec un autre éclairage, celui de la liberté. Venez faire le plein d’idées, d’expériences, de chaleur humaine, de création, dans le jardin, dans les ateliers, avec vos enfants le mercredi, autour d’une bonne table le jeudi, en stage de danse de remise en forme. Inventez votre vie loin des mauvaises nouvelles de la télé. Ouvrez vous à un nouveau monde et découvrez comment partout nous avons les mêmes rêves, les mêmes valeurs au fond, celles qui nous font sourire, rire, exploser de joie.

Martina :

Je joue, œuvre, crée, jardine et cuisine avec une grande liberté et joie depuis que je suis au CCC depuis avril 2012. Mais surtout je rencontre des gens de toutes sortes depuis bientôt sept ans. Chaque rencontre m’enrichis.

Je mène des activités pour le CCC comme l'organisation des rencontres mensuel du groupe parents/enfants et je donne des stages de toutes sortes. Parallèlement à cela je mène des activités personnelles : peinture, sculpture...
Peu importe la durée ou le nombre de personnes qui ont vécue ou qui vivent actuellement cette expérience en constante évolution. Ce qui compte, ce n’est pas le nombre, mais le fait que certains font le choix de vivre dans une communauté intentionnelle, afin d'aller au-delà des liens familiaux et des amitiés afin de trouver de nouveaux moyens de coopération avec des personnes de toutes sortes et avec lesquelles on n'auraient jamais vécue. Même si cela n'est pas toujours facile.
C'est cela qui me motive.
Je crois en des expériences pareille.

Thierry :

L’année 2018 a été riche en rebondissements et a vu, comme depuis le début de l’aventure en 2012, plusieurs centaines de personnes en recherche d’une vie porteuse de sens nous contacter ou nous rendre visite.

Plusieurs d’entre elles on souhaité partager notre communauté intentionnelle durant une semaine, un mois, un an ...

L’expérience a permis à certaines, tel qu’Eric ou les réfugiés que nous avons accueillis l’hiver dernier, de continuer leur chemin, à d’autres, comme Zenda ou Dourga, de prendre leur envol et aussi à Rémi et Jean Marie de choisir un engagement plus durable.

Les échanges variés et profonds, favorisés par notre fonctionnement, on enrichi notre vision du monde, nous on amené à préciser certaines orientations et on affiné l’image commune de ce collectif en devenir.

Notre coopération avec d’autres organismes sociaux, notre participation à la réflexion sur les choix de société et notre proposition d’organisation collective, âme du projet, s’en trouvent renforcés.

Nous souhaitons à toutes les personnes de bonne volonté qui comprennent et partagent ces valeurs, une année 2019 riche de transitions et d’engagements.

Rémy :

Qu'est-ce qu'on à dans le ventre ?

Ce qui fait corps ici, c'est bien sûr le bâtiment qui nous abrite et nous maintient au chaud cette hiver, mais aussi, et surtout, toutes les activités qui se prolongent (jardin, cantine collective, atelier parents/enfants, accueil/résidence, stages, la boutique...) et les nouvelles à venir (atelier vélo, atelier menuiserie, atelier couture...). Il s'agit bien de se nourrir, de se maintenir en forme et de se construire en s'appuyant sur le partage des savoirs, des réflexions, des activités individuelles et collectives... et le tout avec une attention particulière sur la (les outils de) communication.
Pour faire face à nos besoins d'équilibre (financier entre autres), les mois à venir seront aussi consacrés à l'étude de nouvelles stratégies concernant le bâtiment, l'ouverture à de nouveaux membres et la communication à travers notre site internet et tous nos liens à l’extérieur.

Panier

Votre panier est vide.